La part des femmes passe de 14 à 20% dans l’effectif des pompiers

La part des femmes passe de 14 à 20% dans l’effectif des pompiers

À l’occasion du 128ème congrès national des sapeurs-pompiers qui s’est déroulé en septembre dernier à Nancy, les sujets liés à l’égalité femmes-hommes et de la diversité ont émaillé.

Si la parité est encore bien loin, elle progresse néanmoins de 6 points depuis l’annonce du plan en faveur de l’égalité femmes-hommes, instauré en 2016 par la direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises.

En 2022, soit quarante ans après le décret autorisant le recrutement de femmes dans les casernes, 20% des sapeurs-pompiers sont des femmes, contre 14% en 2016.

Des résultats inégaux selon les départements

Création de vestiaires réservés aux femmes dans les casernes, habillement plus confortable adapté à leur physionomie, allègement du matériel… sont depuis déployés, inégalement, dans les Sdis.

En mars 2021, le ministère de l’Intérieur lançait son plan d’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Du côté de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF), un groupe de travail dédié aux questions d’égalité et de diversité promeut ses propres actions.

Mixité et lutte contre les discriminations

Pour ce faire, elle s’appuie sur un réseau de référents « égalité-diversité », désignés à l’échelon départemental. « L’objectif est de poursuivre ce maillage par des binômes [une femme et un homme] dans chaque Sdis, chargés de mener des actions de sensibilisation et de communication pour continuer à avancer », indique Céline ­Guilbert, pilote du groupe de travail à La Gazette des communes.

Ils compléteront le dispositif de référents « mixité et lutte contre les discriminations » prévu par la loi « Matras » du 25 novembre 2021, dont les décrets d’application étaient attendus pour septembre 2022.

Publié le 14/10/2022 à 09:51 par Anthony Montardy