Secoursinfo2
Programme TV
25juin
En 2012, plus de 30 000 crimes et délits ont été constatés dans le département de l'Hérault, dans le sud de la France. Une délinquance qui entraîne une multiplication des missions des forces de l'ordre. Cambriolages, agressions, trafic de drogue, alcoolémie ou encore délits routiers font le quotidien de la région. Pendant plusieurs semaines, les équipes de l'émission ont suivi les gendarmes de Castelnau-le-Lez, ainsi que les policiers municipaux de Palavas-les-Flots au cours de leurs interventions. De jour comme de nuit, ils ont partagé leur quotidien, en plein coeur de l'action.
Régulièrement, dans la capitale, les touristes étrangers sont la cible de pickpockets et de petits escrocs. Pour les voleurs les plus habiles - qui travaillent parfois en équipe, les sommes dérobées se chiffrent en milliers d'euros. Dans la plupart des cas, il s'agit d'agressions sans violence mais qui peuvent ternir la réputation de la ville. Pendant plusieurs mois, le quotidien des forces de police qui surveillent les quartiers les plus visités comme les Champs-Elysées, Montmartre ou les quais de Seine a été suivi. 
Vol dans les habitations, vol de carburant ou de fret, les gendarmes du Gelac - lutte anti-cambriolage - de Nantes ont fort à faire. Ils traquent les cambrioleurs isolés et ceux qui agissent en bandes organisées. Ils font face à une délinquance itinérante, bien difficile à localiser..
Pendant l'été, Saint-Raphaël, tranquille cité balnéaire, change de visage. La population double et avec elle le nombre d'incidents. Si sur les plages, les estivants savourent leurs vacances au soleil, en coulisses, les policiers municipaux font tout pour leur garantir un séjour sans nuage. De jour comme de nuit, les 66 agents de Saint-Raphaël sont sur le pied de guerre pour faire face aux vols, aux bagarres entre bandes et aux dérives causées par l'alcool.
Un an après l'attentat survenu sur la promenade des Anglais, la police municipale niçoise a repris sa lutte quotidienne contre la délinquance. L'été a été mouvementé pour les 435 agents, qui doivent faire face à des faits sortant parfois de l'ordinaire. Une équipe de motards se déploie si nécessaire pour intervenir rapidement. La ville est également quadrillée par un réseau de 1750 caméras de vidéosurveillance.
Depuis trois semaines, un journaliste a suivi le quotidien mouvementé du Service départemental d'incendie et de secours (SDIS) des Alpes-de-Haute-Provence. Il suit les différents entraînements et les exercices des pompiers mais également leurs interventions sur le terrain lors de feux ou de missions de sauvetage ou de protection.
Dans la banlieue Nord de Paris, certains secteurs très sensibles ont connu en 2007 d'impressionnantes émeutes. Livreurs, médecins et dépanneurs hésitent à se rendre dans ces quartiers délaissés mais très denses, en proie à une certaine violence. Les soldats du feu se trouvent en première ligne lors d'incendies à hauts risques. Il s'agit aussi pour eux de secourir des habitants parfois en grande détresse.
26juin
De La Ciotat jusqu’à Aubagne, des portes de Marseille jusqu’aux grands massifs forestiers de la Provence, les pompiers des Bouches-du-Rhône interviennent sur une zone étendue qui comprend des risques variés. L'été est une période particulièrement délicate. Avec la sécheresse, la moindre étincelle peut déclencher des gigantesques feux de forêt et mettre en danger les habitants. Pour limiter les dégâts, les pompiers sont sans cesse sur le qui-vive.
Les Bouches-du-Rhône sont l'un des départements les plus touristiques de France. Chaque été, les vacanciers se pressent pour profiter de son ambiance inimitable et de la mer. Pour veiller à leur sécurité, plus de 5 000 pompiers sont en alerte permanente autour de Marseille. Incendies, accidents de la route, noyades, touristes égarés dans les falaises des Calanques... les soldats du feu interviennent dans toutes les situations, parfois au péril de leur vie.
D'après les chiffres de la Sécurité routière, la mortalité a augmenté dans les premiers mois de 2015. Des accidents qui ont souvent lieu en centre-ville et qui impliquent aussi bien piétons et cyclistes qu'automobilistes et conducteurs de scooters. Paris, avec son important trafic, compte parmi les villes les plus touchées. Pour comprendre les raisons d'une telle hécatombe, les équipes du magazine ont suivi les policiers qui luttent au quotidien contre les chauffards qui sévissent dans la capitale. 
27juin
Depuis trois semaines, un journaliste a suivi le quotidien mouvementé du Service départemental d'incendie et de secours (SDIS) des Alpes-de-Haute-Provence. Il suit les différents entraînements et les exercices des pompiers mais également leurs interventions sur le terrain lors de feux ou de missions de sauvetage ou de protection.