Pompiers bloqués, hélicoptère en panne : le récit d’un accouchement peu ordinaire

Pompiers bloqués, hélicoptère en panne : le récit d’un accouchement peu ordinaire

Ils voulaient faire comme pour leur premier enfant. Un couple résidant à Saint-Bonnet-le-Château, dans la Loire, souhaitait que leur deuxième enfant naisse à domicile, avec l’assistance des secours. Mais tout ne s’est pas passé comme prévu. Récit.

Il est 16 heures, dimanche 22 septembre, quand Marine arrive au terme de sa deuxième grossesse. Elle ressent les premières contractions et demande à son compagnon, Ludovic, de l’aider à s’allonger sur le canapé. Par précaution, elle demande à son père de venir chercher Mia, leur fille âgée de deux ans. C’est précisément à 16h53, qu’elle décide d’alerter le Samu. Aussitôt, les sapeurs-pompiers dépêchent trois véhicules et le SAMU fait décoller son hélicoptère. Le temps était orageux.

Les pompiers arrivent, mais ne peuvent pas accéder à l’appartement. La porte était fermée. En effet, la petite Evi a commencé à pointer son nez et Ludovic était coincé, en assistant sa femme pour l’accouchement. Au bout de quelques minutes, il finit par déposer leur bébé de 3,210 kilos et de 48 centimètres sur le ventre de sa femme. Il ouvre enfin la porte aux secouristes.

Au même moment où les sapeurs-pompiers prennent en charge Evi et sa maman, l’hélicoptère du SAMU atterrit sur le stade de football. L’orage s’installe, il pleut énormément. Elles sont conduites jusqu’au stade. Mais sur place, un nouveau problème vient perturber l’intervention. L’hélicoptère ne démarre plus.

C’est en insistant et après plusieurs minutes que finalement, l’engin réussit à redémarrer. Marine et sa fille peuvent être emmenées à l’hôpital Nord. Aujourd’hui, après toutes ces péripéties, toute la petite famille a retrouvé Saint-Bonnet-le-Château… et une vie tranquille, précisent nos confrères du Progrès.

Le 30/09/2019 à 13:52 par Anthony Montardy.